Fukushima : Tepco en appelle aux deniers publics

le
0
Dans le rouge financièrement, l'opérateur de la centrale de Fukushima a demandé le soutien du gouvernement nippon à hauteur de 8,7 milliards d'euros pour la présente année budgétaire.

Près de deux mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi, Tepco compte sur la manne publique pour pallier ses dépenses. Ce mardi, l'opérateur de la centrale a officiellement déposé sa demande d'aide à l'État japonais. La forme et le montant que prendra cette enveloppe reste encore à définir. Mais dans l'immédiat, le groupe aura besoin de «1000 milliards de yens de plus pour cette année budgétaire», soit 8,7 milliards d'euros, a écrit son PDG, Masataka Shimizu, dans sa missive au ministère de l'Économie. Et ce pour couvrir les besoins d'hydrocarbures consécutifs à l'augmentation de la production de ses centrales thermiques, après l'arrêt des réacteurs de Fukushima. «Des fonds correspondants sont donc nécessaires», insiste le PDG.

De fait, seul l'Etat paraît pour l'instant en mesure d'épauler le troisième producteur d'électricité de l'archipel, dont le titre a fondu de près de 80% depuis le 11 mars. Comme le souligne Masataka Shimizu, Tepco s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant