Fukushima : impact radioactif limité

le
0
La majorité des Japonais ont été exposés à de faibles doses de radiations, selon une étude menée par l'Organisation mondiale de la Santé.

Les doses de radioactivité auxquelles ont été exposés les Japonais après la catastrophe de Fukushima se sont avérées très faibles. C'est ce qu'affirme un rapport rendu public ce mercredi par l'OMS (Organisation mondiale de la santé). «Les doses sont calculées pour une personne représentative de la population. On ne peut pas exclure que des individus aient reçu des doses plus élevées», souligne toutefois Jean-René Jourdain, de l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), qui a contribué à ce travail.

Selon l'OMS, les doses reçues dans les préfectures voisines de celle de Fukushima sont estimées dans une fourchette très large allant de 0,1 à 10 millisievert (mSv). Elles sont évaluées entre 0,1 et 1 mSv dans les autres parties du pays, ce qui est au-dessous du seuil limite d'exposition dans des conditions normales, hors accident (1 mSv comme en France).

Vents d'ouest

Dans les zones proches de la centrale où la radioactivité a été très impor

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant