Fukushima : début du retrait du combustible d'une des piscines

le
0
Fukushima : début du retrait du combustible d'une des piscines
Fukushima : début du retrait du combustible d'une des piscines

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a commencé comme prévu le retrait du combustible de la piscine du réacteur 4. «Nous avons commencé à manipuler les instruments pour lever un premier assemblage de combustible à 15H18 (06H18 GMT) et ce dernier a été transféré dans le caisson de transport à 15H57», a expliqué Tokyo Electric Power(Tepco) au cours d'une conférence de presse.

Un caisson cylindrique de 5,5 mètres de haut et 2,1 m de diamètre avait été inséré dans la piscine quelques heures avant que ne commence le levage d'un premier assemblage avec un nouvel appareillage télécommandé spécialement mis en place. Les techniciens vont transférer un à un les assemblages dans ce récipient géant, le tout sans que le combustible ne sorte de l'eau. Pour ce début, Tepco prévoit de répartir sur deux jours le retrait de 22 premiers assemblages (contenance maximum d'un caisson). Quatre assemblages ont été mis dans le caisson au cours la journée de lundi (à 10H45 GMT) et aucun incident signalé par Tepco.

«Le caisson (d'une masse totale de 91 tonnes une fois plein) ne sera fermé et retiré de la piscine que mardi. Nous avons choisi de débuter de façon assez lente par sécurité», a précisé le porte-parole. Tepco a en outre choisi de retirer d'abord 22 des 202 assemblages neufs sur le total de 1.533 que contient la piscine, ce qui est bien moins risqué que le combustible usé.

Une piscine «commune» plus sûre

Le combustible extrait de la piscine 4 sera ultérieurement placé dans une autre piscine, dite "commune", plus sûre, distante d'une centaine de mètres. L'ensemble des opérations prendra une semaine pour ces 22 premiers assemblages. «Une fois cette première opération achevée, Tepco fera une pause pour analyser le déroulé des tâches et étudier s'il existe des améliorations à apporter avant de reprendre à une date indéterminée», a précisé un porte-parole. Le patron de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant