Fukushima : courte alerte au tsunami après un fort séisme mer, 3 blessés

le
0
Fukushima : courte alerte au tsunami après un fort séisme mer, 3 blessés
Fukushima : courte alerte au tsunami après un fort séisme mer, 3 blessés

Le spectre du raz de marée a resurgi quelques heures à Fukushima. Un avis de risque de tsunami a été émis dans la nuit de vendredi à samedi dans la région nord-est du Japon par l'agence de météorologie nippone. L'alerte est intervenue après un violent séisme au large de Fukushima, à environ 140 km de la centrale nucléaire qui avait été frappée en 2011.

Une forte secousse de magnitude 6,8 s'est en effet produite samedi vers 4 h 20 locales (vendredi 21 h 20 heure française) en face des côtes de Fukushima à une profondeur de 10 km, a précisé l'agence sur son site internet. Trois personnes âgées de la préfecture de Fukushima se seraient blessées, en chutant, selon la chaine de télévision NHK.

Un raz-de-marée d'une hauteur de 1 mètre était craint

Un raz-de-marée d'une hauteur de 1 mètre était craint immédiatement après l'enregistrement de la secousse sur les côtes de Fukushima ainsi que de préfectures voisines d'Iwate et Miyagi, les mêmes que celles touchées le 11 mars 2011, selon la même source.

En alerte, des locaux appellent à une évacuation, après le séisme

#Japan: Tsunami advisory issued for #Fukushima, #Iwate and #Miyagi following M7.1 earthquake. EVACUATE NOW! pic.twitter.com/fZpl56OSBL? Thoton News Headline (@Thoton) July 11, 2014

 L'alarme des téléphones portables de plusieurs journalistes sur place avait retentit une trentaine de secondes avant le tremblement de terre pour prévenir de sa probable survenue, grâce à un système de détection précoce et informations de l'agence de météo.

Peu après, l'information était confirmée par l'agence de météo et immédiatement apparaissaient les premiers témoignages sur Twitter, dont celui d'un travailleur de Fukushima disant «incroyable séisme».

Mais une heure plus tard, une petite montée de eaux de 20 cm au plus était mesurée à Ishinomaki, la ville côtière la plus meurtrie par le gigantesque tsunami de mars 2011. En  ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant