Fukushima : contamination de la cime des forêts japonaises

le
0
Des chercheurs japonais ont constaté que le césium émis lors de la catastrophe de Fukushima avait principalement été capté en forêt par les cimes des conifères, mais finira ensuite par contaminer les sols.

Une étude conduite par des chercheurs de l'université de Tsukuba montre que six mois après l'accident de Fukushima, 60 % du césium 137 se trouvait encore emprisonnés à la cime des arbres. Des travaux publiés en ligne le 10 novembre 2012 dans la revue Geophysical Research Letters. La découverte est d'autant plus préoccupante que les forêts couvrent 70 % du Japon.

En général, les recherches sur l'impact d'un accident nucléaire sur l'environnement se concentrent sur les agglomérations et les zones cultivées. «Le milieu forestier est laissé pour compte. C'est une erreur», estime Pierre-Marie Badot, de l'université de France Comté. En effet, les forêts peuvent intercepter beaucoup de radioactivité car la surface de contact des feuilles ou des aiguill...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant