Fujitsu étudie la cession au chinois Lenovo du contrôle de ses activités de PC

le
0
Fujitsu étudie la cession au chinois Lenovo du contrôle de ses activités de PC
Fujitsu étudie la cession au chinois Lenovo du contrôle de ses activités de PC

Le groupe japonais Fujitsu a indiqué jeudi envisager, entre autres options, de céder au chinois Lenovo le contrôle de sa division d'ordinateurs, une nouvelle qui faisait bondir son action de près de 9% à la Bourse de Tokyo."Nous n'avons à ce jour rien décidé, mais il est vrai que, depuis que nous avons placé en février notre activité de PC dans une entité à part, nous étudions cette possibilité (d'une cession partielle à Lenovo) parmi d'autres", a expliqué un porte-parole de Fujitsu dans un courriel à l'AFP.Le groupe a réagi à une information de presse selon laquelle Lenovo, qui est devenu numéro un mondial des PC en absorbant les activités de plusieurs autres, allait sceller sous peu un accord en ce sens avec Fujitsu.Deux schémas seraient à l'étude, d'après le quotidien Nikkei: soit la prise de contrôle par Lenovo de la majorité d'une nouvelle société coiffant les ordinateurs de Fujitsu, soit une entrée à hauteur de plus de 50% de Lenovo dans l'entité existante qui emploie quelque 2.000 personnes.Il est connu depuis longtemps que Fujitsu cherche une solution pour son activité PC, qui a du mal à être rentable dans un environnement où l'attrait des ordinateurs pour le grand public a été affaibli par les capacités pas si éloignées des smartphones et surtout des tablettes.Si bien que Fujitsu a essayé de s'associer à Vaio (ex-division des PC de Sony qui a jeté l'éponge) et à Toshiba pour regrouper leurs activités de PC, mais les discussions n'ont pas abouti, d'où la solution potentielle Lenovo.Cette nouvelle donnait des ailes à l'action Fujitsu qui s'est élevée à l'ouverture de la Bourse de Tokyo à 584,7 yens (+8,64%).Lenovo, qui avait racheté au géant américain IBM son segment de PC en 2005, a aussi mis la main sur les ordinateurs de NEC (via une société conjointe) et poursuivrait ainsi avec Fujitsu sa conquête sur un marché qui ne laisse pas espérer une forte croissance.Il est possible à terme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant