Fuite de données confidentielles chez le constructeur DCNS

le , mis à jour le
3
Un sous-marin Scorpène indien, le 1er mai 2016 au large de Bombay. (© HO /AFP)
Un sous-marin Scorpène indien, le 1er mai 2016 au large de Bombay. (© HO /AFP)

Le groupe DCNS, détenu à 62% par l'Etat français, a indiqué que «les autorités nationales de sécurité françaises enquêtent. Cette enquête déterminera la nature exacte des documents qui ont fait l'objet de ces fuites, les préjudices éventuels pour nos clients ainsi que les responsabilités, sans donner plus de détails.

Les 22.400 pages divulguées, que le quotidien australien affirme avoir consultées, détaillent les capacités de combat des Scorpène de la DCNS, conçus pour la marine indienne et dont plusieurs unités ont été achetées par la Malaisie et le Chili.

Le Brésil doit lui aussi déployer ces submersibles à partir de 2018.

La fuite pourrait également inquiéter l'Australie, qui a octroyé en avril un contrat de 50 milliards de dollars australiens (38 milliards de dollars US) au groupe DCNS pour concevoir et fabriquer sa prochaine génération de submersibles.

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a reconnu que cette fuite était préoccupante tout en en relativisant l'impact éventuel pour l'Australie.

Le Barracuda

«Le sous-marin que nous construisons ou que nous allons construire avec les Français s'appelle le Barracuda, et est totalement différent du Scorpène conçu pour la marine. Nous avons les dispositifs de protection de nos informations de Défense les plus élevés, que ce soit dans le cadre d'échanges avec d'autres pays ou en Australie»,

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • eliranex il y a 3 mois

    aprés les rafale indiens vladimir va nous rafler les sous marins australiens???

  • uran il y a 3 mois

    Probablement encore un lanceur d'alerte.

  • umrk il y a 3 mois

    les boches sont mauvais perdants ....