Fuite d'hydrocarbures sur une plateforme norvégienne exploitée par BP

le
0

(Commodesk) La concession offshore ULA, exploitée  par la compagnie pétrolière britannique BP, reste inactive depuis la fuite d'hydrocarbures du 12 septembre dernier sur ce gisement situé au large de la Norvège.

Les autorités de sureté pétrolière (PSA) déclarent ne pas pouvoir estimer pour le moment la quantité de gaz et de pétrole qui a été déversé dans les eaux norvégiennes de la mer du nord.

L'exploitation du gisement, dont la production 2012 est estimée à 20 000 tonnes de gaz et à 11 000 barils de pétroles par jour, est stoppée jusqu'à ce que soit établi un constat définitif des conséquences de la fuite.

La Norvège est le premier producteur européen de pétrole  avec 2 millions de barils par jour (l'équivalent de la consommation quotidienne française) et le deuxième fournisseur en gaz de l'UE après la Russie. En 2011, environ un quart du gaz naturel importé par l'UE provient du plateau continental norvégien.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant