Fuite d'acide chlorhydrique à la centrale nucléaire de Cattenom

le
0
DE L'ACIDE CHLORHYDRIQUE S?EST ÉCHAPPÉ DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CATTENOM
DE L'ACIDE CHLORHYDRIQUE S?EST ÉCHAPPÉ DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CATTENOM

PARIS (Reuters) - Près de soixante mètres cube d'acide chlorhydrique se sont déversés en juillet dans le sol de la centrale nucléaire de Cattenom puis ont été rejetées dans la Moselle, indique l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur son site.

L'exploitant a décidé d'évacuer le 23 juillet l'acide recueilli vers le réfrigérant atmosphérique du réacteur n°3 via une tuyauterie utilisée habituellement pour l'évacuation des purges des égouttures et des eaux pluviales.

Mais le 29 juillet 2013, l'exploitant a constaté qu'il manquait le tronçon final de cette tuyauterie. En conséquence, l'acide chlorhydrique, au lieu d'être transféré vers le réfrigérant atmosphérique, s'est infiltré dans le sol.

Une partie des 58 m3 d'acide rejetés a été récupérée dans les eaux souterraines puis rejetée dans la Moselle par les voies de rejet normales de l'installation. En outre, l'exploitant a engagé un programme de surveillance des eaux souterraines à l'intérieur et à l'extérieur du site, précise l'ASN.

"L'évaluation effectuée indique que l'impact à l'extérieur du site est peu probable", indique-t-elle.

L'acide chlorhydrique est un produit corrosif non toxique utilisé notamment pour le traitement anti-tartre du réfrigérant atmosphérique du réacteur n°3 où s'est produit l'incident.

Cet événement a été déclaré à l'Autorité de Sûreté Nucléaire le 25 juillet, précisé EDF vendredi dans un communiqué. A cette occasion, "elle a noté un écart aux règles d'exploitation, en cours de traitement par les équipes de la centrale", ajoute l'entreprise.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant