Fructirégions Europe anticipe une légère hausse de son revenu

le
0

Compte tenu du niveau satisfaisant de son activité locative, Fructirégions Europe devrait légèrement augmenter son dividende 2016. Il pourrait atteindre 10,50 € contre 10,20 € en 2015.

En dépit d’une activité locative légèrement plus soutenue qu’en 2015, la morosité économique « ne suffit pas à assurer un remplissage optimal des immeubles » constate AEW Europe. Pire, « la discrimination entre actifs de qualité dans leur marché et actifs en voie d’exclusion du parc marchand est de plus en plus évidente ». Malgré tout les actions  de Fructirégions Europe (NAmi AEW Europe) sur son patrimoine ont un effet bénéfique. Il se mesure à l’aune d’un taux d’occupation financier stabilisé à un niveau  satisfaisant : 88,57% à la fin du troisième trimestre. Et, en retenant les surfaces sous franchise de loyers (2,58%) il franchit la barre symbolique des 90% (91,15%).
Si aucun investissement n’a été réalisé au cours de la période, la SCPI promet néanmoins de développer « dans les prochains mois la stratégie de diversification européenne ». Du côté des arbitrages, deux cessions ont été actées (Cesson Sévigné, Lyon) à des « conditions  supérieures aux évaluations des experts » soit un total de 2,86 m€.

En terme de revenu, l’exercice 2016 ne devrait pas décevoir les associés. Fructirégions Europe devrait verser au total un dividende de 10,50 €, un montant légèrement supérieur à celui de 2015 (10,20 €).  

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant