Froome est-il vraiment un robot ?

le , mis à jour à 07:00
0
Froome est-il vraiment un robot ?
Froome est-il vraiment un robot ?

Chris Froome, 31 ans, vainqueur des éditions 2013 et 2015, vous connaissez ? Appréciez-vous ce grand escogriffe aux bras démesurés qui avait, l'an dernier, passé toute la concurrence à la moulinette dès la première arrivée au sommet, à la Pierre-Saint-Martin, dans un remake de son Ventoux 2013 ? Ajoutées à la frustration d'une édition 2015 trop vite pliée, l'image chirurgicale renvoyée par Sky, son équipe, les diverses spéculations et la barrière de la langue font largement passer le Britannique pour un coureur commandé à distance, un Armstrong en mieux et, au final, un tricheur...

 

Coauteur avec Froome d'une biographie * de ce dernier, David Walsh, journaliste irlandais à l'origine de la chute de la maison Armstrong, n'est pas de cet avis. « Les gens qui décrivent Froome comme un robot sont ceux qui ne le connaissent pas. Il est très humain au contraire. Sa manière de faire du vélo est celle d'un humain, pas très stylée. »

 

Selon lui, Froome n'a rien d'une machine : « Quand vous lui demandez comment va la forme, il répond Très bien et s'empresse de vous demander Et, toi, comment va ? Il garde toujours à l'esprit que son interlocuteur a aussi sa vie propre. Il a de l'empathie. Je l'admire parce qu'il est supérieurement intelligent. Mais les gens qui l'apprécient le plus sont ceux qui travaillent avec lui, ses équipiers et le staff. Il se soucie de chacun. »

 

Nicolas Portal, directeur sportif français de Sky, confirme : « Chris n'a pas besoin de parler fort. Il a une autre manière d'avoir du pouvoir sur le groupe. Il est calme, ne parle pas beaucoup mais parle juste : Je comprends pas trop, là ? ou Tu crois qu'on devrait faire ça ? Il arrive à attirer tout le monde avec lui, même dans ses doutes parfois, afin qu'on l'aide et lui apporte une solution. Ensuite, il tranche et, boum, on fait ça... »

 

Selon Walsh, c'est dans son invraisemblable parcours du Kenya à l'Europe, via ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant