Frontière-Cameron souhaite la poursuite des contrôles à Calais

le
3
    LONDRES, 27 juin (Reuters) - Le Premier ministre britanique, 
David Cameron, a dit lundi souhaiter le maintien des accords 
avec la France qui prévoient des contrôles aux frontières à 
Calais, du côté français de la Manche. 
    "Nous soutenons le maintien du traité qui a été institué et 
qui marque la frontière à Calais, et nous ferons tout notre 
possible pour convaincre les Français de s'en tenir à leur part 
de l'accord et à continuer comme nous le faisons", a dit le chef 
du gouvernement devant les députés de la Chambre des communes. 
    La sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne 
n'entraînera pas de modification des traités bilatéraux 
franco-britanniques sur l'immigration, avait déclaré vendredi le 
porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll. 
    Le président Les Républicains de la région Hauts-de-France, 
Xavier Bertrand, qui doit notamment gérer l'afflux à Calais de 
migrants désireux de passer au Royaume-Uni, avait auparavant 
demandé au gouvernement de dénoncer le traité du Touquet. 
    Ce traité conclu en 2003 prévoit le contrôle sur le sol 
français des personnes désireuses d'aller au Royaume-Uni avant 
leur embarquement, ce qui déplace de facto du côté français le 
contrôle de la frontière britannique. (voir  ) 
 
 (William James; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dbourge4 il y a 8 mois

    Les anglais doivent assumer leurs responsabilités. Les français n'ont pas à subir les conséquences de cette immigration à destination de GB

  • phili646 il y a 8 mois

    Xavier Bertrand a raison, la frontière britannique ne peut plus être chez nous. Il faut leur expliquer que le beurre et l'argent du beurre c'est terminé !!!!

  • M3866838 il y a 8 mois

    Deux pays, l'un ne défend que ses intérêt, l'autre joue au dindon