Front uni des USA et des pays nordiques face à la Russie

le
2
    WASHINGTON, 13 mai (Reuters) - Barack Obama et les 
dirigeants des cinq pays nordiques qu'il recevait vendredi à la 
Maison blanche ont présenté un front uni contre la Russie, 
manifestant leur inquiétude face à la "présence militaire 
agressive russe" dans la Baltique et réclamant le maintien de 
sanctions contre Moscou.  
     Le président américain, qui accueillait le président 
finlandais Sauli Niinisto et les Premiers ministres danois Lars 
Lokke Rasmussen, suédois Stefan Lofven et islandais Sigurour 
Ingi Johannsson, a déclaré que Washington et les pays du nord de 
l'Europe comptaient maintenir le dialogue et chercher à coopérer 
avec Moscou mais qu'ils devaient aussi se sentir "préparés et 
solides".  
    "Nous voulons aussi encourager la Russie à maintenir ses 
activités militaires dans le cadre de ses obligations 
internationales", a ajouté Barack Obama.  
    Plusieurs incidents sont survenus le mois dernier en mer 
Baltique, où un avion de combat russe a intercepté un avion de 
reconnaissance de l'US Air Force et deux autres Soukhoï ont 
simulé des manoeuvres d'attaque près d'un destroyer américain. 
    L'Otan prépare de son côté son plus gros renforcement 
militaire en Europe de l'Est depuis la Guerre froide pour 
contrer ce qu'elle estime être une Russie plus agressive dans 
les régions nordique et balte.  
    Des cinq pays invités vendredi à la Maison blanche, seules 
la Suède et la Finlande ne sont pas membres de l'Otan mais elles 
ont accru ces dernières années leur coopération avec l'Alliance 
atlantique.    
 
 (Roberta Rampton, Jeff Mason; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le samedi 14 mai 2016 à 16:42

    Que font les Américains près des frontières russes? C'est l'Otan qui est agressive, la Russie ne fait que se protéger, en réaction. C'est le devoir de Poutine de protéger son pays et son peuple, c'est ce qu'il fait et il le fait bien. C'est certainement ce qui irrite ces pays occidentaux complètement malades et va-t-en guerre.

  • delapor4 le vendredi 13 mai 2016 à 22:42

    Si ils n'étaient pas d'accord avec les US, on leur ferait une petite "révolution de couleur". La lâcheté partout ne peut mener qu'à une sale guerre.