Front national : Marine Le Pen en visite discrète à Moscou

le
1
Front national : Marine Le Pen en visite discrète à Moscou
Front national : Marine Le Pen en visite discrète à Moscou

En toute discrétion, Marine Le Pen s'est rendue en Russie ce mardi. La présidente du Front national, dont le parti a récemment emprunté de l'argent à une banque russe, devait notamment s'entretenir avec le président de la Douma, la chambre des députés, Sergueï Narychkine, sans que cette visite soit ouverte à la presse. 

Le programme de la visite de Mme Le Pen dans la capitale russe n'a pas été rendu public mais les autorités russes ont annoncé qu'elle serait reçue par le président de la chambre basse du Parlement russe, qui figure sur la liste des personnes sanctionnées par l'Union européenne en raison de la crise ukrainienne.

Les médias russes et étrangers, qui avaient d'abord été conviés à cette rencontre, ont été notifiés mardi que celle-ci se déroulerait sans accès à la presse et que sa retransmission en direct à la télévision russe était annulée. Contacté par l'AFP, l'attaché de presse du FN Alain Vizier a affirmé ne pas être informé du programme de Marine Le Pen ou de ses entretiens lors de sa visite à Moscou. Les autorités russes n'ont pour leur part pas commenté l'interdiction d'accès à la presse.

Moscou resserre les liens avec les partis de droite en Europe

La présidente du Front National s'était déjà rendue à Moscou en avril 2014, quelques semaines après l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie. Elle avait alors été reçue par Sergueï Narychkine et avait soutenu la proposition russe d'une fédéralisation de l'Ukraine tout en dénonçant les sanctions européennes.

En octobre de la même année, son père Jean-Marie Le Pen avait également visité la capitale russe et vanté l'annexion de la Crimée, selon lui «province russe» depuis toujours. Alors que les tensions restent vives sur le dossier ukrainien entre la Russie et les Occidentaux, Moscou tente de resserrer ses liens avec des partis d'extrême droite en Europe.

D'autre part, les visites de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 26 mai 2015 à 18:31

    Autres temps autres mœurs, jadis c'était Thorez, Duclos ou Marchais qui faisaient des visites discrètes en URSS et voilà le FN faisant la même chose...mais en Russie (profonde nuance) !!!!!