Front national : les calculs de Marine Le Pen

le , mis à jour à 08:51
3
Front national : les calculs de Marine Le Pen
Front national : les calculs de Marine Le Pen

Le charme des vacances en bord de mer, malgré le lourd climat. Une semaine après le terrible attentat de Nice, et alors que les polémiques autour des failles de la sécurité battent leur plein, Marine Le Pen a déjà pris ses quartiers d'été à La Trinité-sur-Mer (Morbihan). « Vu le contexte, franchement, pas besoin d'en rajouter. Autant s'économiser pour la rentrée, et surtout l'année à venir », justifie Jean-Lin Lacapelle, secrétaire national aux fédérations, les yeux déjà rivés sur 2017.

Il est l'un des rares cadres encore présents dans les couloirs du Front, au siège de Nanterre (Hauts-de-Seine). Tous, ou presque, sont déjà partis en vacances !

Il faut dire que, entre une gauche critiquée pour sa gestion de la menace terroriste et une droite accusée de jouer la surenchère alors que les effectifs de police ont fortement baissé sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, le parti lepéniste n'a pas beaucoup à faire pour tirer son épingle du jeu. « Une telle crise doit nous amener à dire : Hollande, Valls, Cazeneuve, Sarkozy et consorts, plus jamais ça, plus jamais eux ! » a exhorté samedi dernier la candidate à l'Elysée, bien décidée à capter cette colère à neuf mois de la présidentielle. En privé, elle reste également persuadée que la campagne se jouera, en plus des questions liées à la sortie de l'Euro (thème revigoré par le Brexit), sur les thèmes de la crise migratoire et de l'islam radical, auxquels elle associe la menace terroriste. Autant de sujets qui seront les marqueurs forts de sa rentrée politique, prévue le 3 septembre à Brachay (Haute-Marne).

« On a le vent derrière nous », acquiesce un membre du bureau politique. La preuve ? La vidéo de sa conférence de presse, retransmise samedi sur le compte officiel Facebook du Front national, a été vue par plus de 900 000 personnes en une semaine ! Contre une moyenne habituelle de 300 000. « C'est tout simplement ahurissant », ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 il y a 5 mois

    C'est normal, cette "embolie"...la nature a horreur du vide...:-)))

  • M2687570 il y a 5 mois

    C'est vrai que quand on est milliardaire, on a pas les memes préoccupations lorsque l'été arrive

  • M2687570 il y a 5 mois

    Ils s'emmerd... pas, je croyais qu'il fallait supprimer les congés payés pour retrouver la kroisssansse, nous autres, on a pas 8 semaines de vacances en été