Front national : l'élu converti à l'islam radié des cadres du parti

le
0
Capture d'écan de la vidéo postée par le jeune élu frontiste
Capture d'écan de la vidéo postée par le jeune élu frontiste

Front national ou Rassemblement bleu Marine, peu importe. Le mouvement d'extrême droite a décidément du mal avec le respect des libertés individuelles et davantage encore avec la liberté de conscience. Ce n'est pas l'élection à la présidence du parti, le week-end dernier à Lyon, de Marine Le Pen, avec 100 % des votants qui va arranger les choses.Ainsi Maxence Buttey, le jeune élu FN de Noisy-le-Grand (93) qui avait défrayé la chronique après son coming out de converti à l'islam, n'a plus de responsabilité au sein du parti de Marine Le Pen en Seine-Saint-Denis. Congédié par mailLe jeune homme était menacé d'exclusion à la suite d'accusations de prosélytisme. En cause, une vidéo où, en réponse aux interrogations de ses camarades, Buttey justifiait sa conversion : il y expliquait que la source du Coran était forcément divine étant donné qu'il y est écrit des vérités inconnues des hommes au moment de son écriture. D'abord suspendu, Maxime Buttey avait été réintégré définitivement le 31 octobre dernier. À cette occasion, il avait écopé d'un simple rappel à ses devoirs. Finalement, il a appris, le 5 décembre, que le mouvement d'extrême droite lui retirait ses fonctions de responsable de circonscription. Tout cela, en catimini, grâce à un simulacre de vote. Maxence Buttey a été congédié par mail sans possibilité de faire valoir son point de vue. L'élu local continue de porter l'étiquette FN au sein du conseil municipal...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant