Front national : Jean-Marie Le Pen face à la justice de son parti

le , mis à jour à 11:59
0
Front national : Jean-Marie Le Pen face à la justice de son parti
Front national : Jean-Marie Le Pen face à la justice de son parti

Que faire de Jean-Marie Le Pen ? Aujourd'hui, c'est notamment à sa fille Marine qu'il reviendra de sceller le sort de son père et mentor en politique. A partir de 17 heures, le bureau exécutif du Front national, réuni en instance disciplinaire, prendra d'éventuelles sanctions contre le leadeur historique du mouvement frontiste, accusé de défier la ligne officielle du parti défendue par sa présidente. Le président d'honneur est arrivée ce lundi matin vers 10 heures.. 

Ces dernières semaines, le « patriarche » a multiplié les provocations, réaffirmant sa position sur les chambres à gaz « détail de l'histoire », prenant la défense du maréchal Pétain ou du « monde blanc »... Sommé de se faire discret le 1er mai à l'occasion du traditionnel défilé du FN, il s'est offert -- sans y être invité -- un petit tour à la tribune pour saluer les militants en brandissant des poings rageurs. Un véritable coup de pied de l'âne à sa fille, qui s'apprêtait alors à prononcer son discours. « Je pense que c'était un acte malveillant de sa part, un acte méprisant à mon égard », a-t-elle déploré hier, visiblement ébranlée, au micro d'Europe 1. « Les derniers actes qui ont été les siens sont inadmissibles. Il outrepasse complètement ses prérogatives. J'ai le sentiment qu'il ne supporte pas que le Front national continue à exister alors qu'il n'en a plus la direction (depuis janvier 2011). » Avant de soupirer un « je le regrette » qui semblait peser aussi lourd qu'un menhir.

Marine Le Pen a-t-elle déjà pris sa décision ? Hier, elle a semblé faire un pas de plus vers la mise à l'écart de son père, qui laisse planer le suspense sur sa présence ce soir. « Jean-Marie Le Pen ne doit plus pouvoir s'exprimer au nom du Front national, ses propos sont contraires à la ligne fixée », a-t-elle martelé. Oui, mais comment museler un homme qui s'est toujours targué de porter le verbe « haut » ? ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant