Front national : comment Jean-Marie Le Pen prépare sa riposte

le
1
Front national : comment Jean-Marie Le Pen prépare sa riposte
Front national : comment Jean-Marie Le Pen prépare sa riposte

Il a découvert la nouvelle presque par hasard. Jeudi soir, Jean-Marie Le Pen a appris en écoutant la radio que la réunion du bureau exécutif, prévue lundi prochain pour statuer sur d'éventuelles sanctions contre lui, était reportée au 4 mai. C'est Marine Le Pen qui s'est elle-même chargée de l'annoncer sur Europe 1 -- sans l'appeler auparavant --, pour lui laisser « le temps de se remettre » de l'intervention médicale qu'il a subie il y a une semaine. Mais entre le père et la fille, les relations restent plus que jamais tendues. « Je reste très en colère », assure d'ailleurs Marine Le Pen, après les récentes provocations verbales du vieux chef.

Ce dernier a donc quelques jours de plus pour préparer sa défense. Fatigué depuis son opération bénigne aux artères coronaires, celui qui fêtera en juin ses 87 ans n'en reste pas moins déterminé « à laver [son] honneur », explique-t-il à ses visiteurs. Mais il est aussi agacé d'avoir à rendre des comptes, lui, le cofondateur du Front national. Ces derniers jours, en guise de pied de nez, il a d'ailleurs plusieurs fois manifesté son envie de ne pas se présenter devant les instances disciplinaires de son parti. Ce qui ne l'a pas empêché en parallèle, selon nos informations, de s'assurer les conseils d'un avocat pour envisager une riposte judiciaire à d'éventuelles sanctions contre lui. « Si les choses tournent mal, il se battra. Car la pilule ne passe toujours pas », assure un de ses proches.

Pour certains, il reste un élément incontrôlable

Et dans l'entourage de Marine Le Pen, on s'attend à tout. « S'il est humilié, c'est sûr qu'il sera sans limites », redoute un conseiller de la présidente. « En lui laissant un peu plus de temps pour se reposer, on évite au moins une audience avec une personne affaiblie face à nous... et qui en aurait profité pour jouer la victime », ajoute un membre du bureau politique, tout en laissant entendre que la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le vendredi 8 mai 2015 à 09:04

    Le FN, la poule aux oeufs d'or médiatique, lui auront bien ciré les bottes.