Front de gauche:la grande désillusion

le
0
Le Parti communiste et le Parti de gauche pourraient ne pas réussir à former un groupe dans la prochaine Assemblée.

Ils sont partis à 19, rêvaient de passer la barre des 30 ou 40. Au final, ils ne seront peut-être pas 10. La vague du Front de gauche, freinée au soir du premier tour de la présidentielle avec le score décevant de Jean-Luc Mélenchon (11,1 %), s'est brisée sur les législatives. Le Front de gauche n'a pas vu venir l'échec.

Seuls 9 députés en ballottage favorable pourraient être élus dimanche: François Asensi (11e circonscription de Seine-Saint-Denis), Alain Bocquet (20e du Nord), Marie-George Buffet (4e de Seine-Saint-Denis), Jean-Jacques Candelier (16e du Nord), Gaby Charroux (13e des Bouches-du-Rhône), André Chassaigne (5e du Puy-de-Dôme), Marc Dolez (17e du Nord), Jacqueline Fraysse (4e des Hauts-de-Seine) et Nicolas Sansu (2e du Cher).

Deux noms pourraient s'ajouter à la liste, ceux de l'ancien député Patrice Carvalho, maire communiste de Thourotte (Oise) et de Patrick Braouezec, député sortant de la 2e de Seine-Saint-Denis. Dans la 6e de l'Oise, le député UMP

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant