Front commun contre Google à Jérusalem

le
0
Les ultra-orthodoxes juifs et les Palestiniens ne veulent pas des véhicules de Google Street View dans les rues de la ville sainte.

À Jérusalem

Google a réussi un véritable tour de force à Jérusalem: unir Palestiens et ultra-orthodoxes juifs contre ses projets. Les uns comme les autres ne veulent pas entendre parler de Google Street View, le service de visualisation panoramique des rues. Des responsables de la communauté des Haredim ou «craignant-Dieu» ont ainsi prévenu: les voitures, chargées de photographier les quartiers ultra-orthodoxes, courrent le risque d'être lapidées par une foule en colère. Raison invoquée: il est «indécent» de prendre des images de femmes religieuses juives circulant dans la rue.

Côté arabe, le ton est tout aussi pugnace. Adnan el-Husseini, un haut responsable palestinien, a menacé d'appeler au boycottage de Google. Il dénonce avant tout le fait que les images de la partie arabe de Jérusalem, notamment celles de la vieille ville, vont se retrouver présentés sous la rubrique «Israël». «C'est une manière de justifier l'occupation israélienne, précisément

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant