Fronde contre le plan prisons de Taubira

le
1
Le personnel pénitientiare est en froid avec la Chancellerie. En cause la sécurité au sein des établissements et le contôle des prisonniers.

Christiane Taubira qui se rend ce lundi à l'inauguration de la maison d'arrêt de Rodez (Aveyron) n'aura pas droit à une standing ovation. Le personnel pénitentiaire est, en grande majorité, vent debout contre le plan de sécurité des prisons qu'elle a annoncé la semaine dernière.

Présenté après la spectaculaire évasion du braqueur Redoine Faïd de la maison d'arrêt de Sequedin (Nord) et destiné à calmer des syndicats qui dénoncent des prisons passoires, la présentation de ce plan de 33 millions d'euros n'a pas eu, de toute évidence, l'effet escompté. Au contraire. Ces mesures, jugées inadaptées, ne font qu'irriter davantage un personnel en colère et qui veut revenir à la fouille intégrale systématique, pourtant interdite depuis 2009.

Symbole de l'inadéquation des moyens proposés, selon les contestataires: les po...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M608962 le dimanche 9 juin 2013 à 23:25

    c'est aux gardiens de déterminer leurs besoins