Frites, bistrots : Twitter se moque de Hollande

le
1
Frites, bistrots : Twitter se moque de Hollande
Frites, bistrots : Twitter se moque de Hollande

En parlant de "manger des frites", de sa "tournée des bistrots pendant 30 ans" ou de "charge pondérale", François Hollande a déclenché une rafale de moqueries sur Twitter, où plus de 100.000 messages souvent très caustiques commentaient sa prestation sur TF1 jeudi soir.Pris à partie sur son image, le président de la République s'est indigné que Nicolas Sarkozy lui ait "reproché de manger des frites" et revendiqué un côté populaire en disant avoir "pendant 30 ans fait la tournée des bistrots". D'où une série de tweets goguenards.Du côté des spécialistes de la communication, le jugement était sévère : "Une émission ratée, sans rythme, au format aberrant, au décor délirant. Y a-t-il des communicants à l'Elysée?", a tweeté le spécialiste des médias Christian Delporte, concluant à une "erreur politique".En fin d'émission, Léonard Trierweiler, le fils de l'ex-compagne de M. Hollande a lancé: "Et on dit quoi à ? +Merci pour ce moment+", dans une allusion au titre du livre de sa mère.Le lapsus du chef de l'Etat sur les salariés effectuant un travail pénible qui "portent" des "charges pondérales" a déclenché quelques remarques railleuses.Et quand il a expliqué qu'un président travaillait souvent pour son successeur, les militants UMP ont réagi aussitôt, comme le collaborateur d'Alain Juppé Gilles Boyer qui a tweeté "On travaille souvent pour son successeur - Merci, mec".Son affirmation sur le fait que la France est le premier pays d'accueil des étudiants étrangers a été aussitôt contrée sur Twitter par des statistiques de l'Unesco de 2012 selon lesquelles la France ne se situe qu'en 3e position.Son annonce sur la distribution de tablettes aux élève de 5e a fait tourner les calculettes des journalistes spécialisés dans le fact checking, comme Samuel Laurent, du Monde, qui a estimé aussitôt que payer des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 7 nov 2014 à 10:09

    Il n'a pas parlé de réformes structurelles: réduction drastique des dépenses de l'état,TVA sociale, tous les français en profitent, tous doivent payer.Pour le moment il n'y a que les salariés et les entreprises qui sont ponctionnées, les allocataires des multiples indemnités sociales ne participent pas et en sont les principaux bénéficiaires.C'EST DU RACKET.Suppression de tous les régimes spéciaux.TOUS LES FRANÇAIS SONT PARAIT-IL ÉGAUX.