Fresnillo : une valeur tout-terrain

le
0
Une mine d'argent de Fresnillo à ciel ouvert. (© Fresnillo)
Une mine d'argent de Fresnillo à ciel ouvert. (© Fresnillo)

Le référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne aura eu au moins un mérite, celui de faire redécouvrir les valeurs britanni­ques. Le courtier Oddo Securities écrivait, dans un flash valeur publié à quelques jours du référendum, «Brexit ou pas Brexit, Diageo [spiritueux] reste notre valeur préférée.»

Après le choc du Brexit, nombreux sont les analystes à revenir sur les valeurs de la cote britannique (Easyjet, Ryanair, BAE Systems, Reckitt Benckiser, etc.). Groupe minier de droit anglais, coté à la Bourse de Londres, Fresnillo, est, lui, un producteur mexicain d’or et d’argent qui attire de plus en plus l’attention des investisseurs en métaux précieux.

Premier producteur d’argent

Le titre a progressé de 30% sur une semaine dans la foulée du Brexit. L’intérêt suscité par Fresnillo, producteur d’or de taille moyenne, tient aussi au réveil, en avril dernier, du prix de l’argent-métal, dont il est le premier producteur mondial. L’industrie consomme de plus en plus d’argent, pour l’électronique bien sûr, mais aussi la fabrication de panneaux photovoltaïques.

Titre spéculatif par excellence, Fresnillo constitue d’abord un pari sur la poursuite de la remontée du prix de l’or, pour le cas où les banques centrales n’arriveraient pas à sortir de leur politique monétaire à taux négatifs. À 1.323 dollars le 29 juin, l’once d’or est

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant