Fresnillo : résistant grâce à la livre

le
0
Un site d'exploitation de Fresnillo. (© fresnillo)
Un site d'exploitation de Fresnillo. (© fresnillo)

Le titre a perdu 15% sur les trois derniers mois, mais conserve une avance de 132% depuis janvier dernier. À la Bourse de Londres, les valeurs les moins délaissées depuis le vote en faveur du Brexit, le 24 juin dernier, ont été celles des groupes exportateurs (BAT, Rolls-Royce, etc.), que la dépréciation de la livre va rendre plus compétitives et celles des groupes miniers vendant leur production de métaux en dollar.

Groupe de droit anglais coté à Londres, Fresnillo exploite, au Mexique, des mines d’or et d’argent-métal.

Activité encourageante

La crainte générale d’une remontée non maîtrisée des taux d’intérêt a ramené les prix de l’or vers la barre des 1.250 dollars l’once, ce qui a pesé sur les cours de Bourse des producteurs de ce métal.

Fort heureusement, le recul de la parité de la livre sterling a compensé ce man­que à gagner pour Fresnillo. En outre, l’activité du troisième trimestre est encourageante : la production d’or (en tonnage) a bondi de 20,9% et celle d’argent-métal a crû de 6,7%. Titre éligible au PEA, Fresnillo doit être mis en portefeuille avant la sortie effective de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

Vous pouvez encore acheter.

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant