Fréjus : la mairie veut obliger les artistes qu'elle héberge à garder les enfants

le
10
Fréjus : la mairie veut obliger les artistes qu'elle héberge à garder les enfants
Fréjus : la mairie veut obliger les artistes qu'elle héberge à garder les enfants

A Fréjus(Var), l'initiative a été accueillie avec surprise et incompréhension. La municipalité estime qu'en échange du loyer modéré qu'elle leur accorde, une quinzaine d'artistes et  d'artisans doivent s'occuper bénévolement des élèves de maternelle et de primaire dans le cadre de l'aménagement des rythmes scolaires.

«La municipalité a décidé de nous faire travailler à l'oeil, ils veulent qu'on garde les enfants gratuitement !», s'insurge Olivier Isselin, photographe d'art. Celui-ci, qui envisage désormais de quitter les lieux, explique que ni lui ni les autres artistes concernés n'ont été consultés au préalable. «Le problème, c'est que nous ne sommes pas formés à l'accueil d'enfants aussi petits, souligne-t-il. Et comment s'engager de la sorte alors que nous devons souvent nous absenter pour participer à des expositions ou tout simplement faire notre travail ?»

«Le débat va s'arrêter ici»

Les artistes concernés bénéficient effectivement de conditions favorables, avec des loyers mensuels à 2,50 euros le mètre carré dans la vieille ville de Fréjus. Leur ancienne convention d'occupation, arrivée à échéance le 30 juin, ne mentionnait pas l'obligation de participer à des activités périscolaires. La convention qui va leur être proposée a donc été modifiée par la municipalité, ce qui est légal, de manière à faire apparaître l'obligation de participation aux «actions pédagogiques organisées par la ville», de 16H30 à 18H00, dans leurs locaux. 

«Moi, je vais vous dire les choses, elles sont extrêmement simples», a déclaré le sénateur-maire Front national de la ville, David Rachline, lors du conseil municipal du 21 juillet. «La ville finance en grande partie le loyer d'un certain nombre de ces dames et messieurs (...) Il y a un minimum de retour (...). Le débat va s'arrêter ici: soit cela se passe bien et tout le monde est d'accord pour participer, soit je mets un terme à cette histoire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 31 juil 2015 à 09:05

    si cela fait partie des conditions de location... pb de l'emploi au black en revanche : il faut déclarer aux urssaaf

  • M3366730 le vendredi 31 juil 2015 à 02:01

    C'est vrai que pour 2,5 € le m2, je prends tout de suite et demande à faire l'artiste à Fréjus. Il y aurait effectivement une compensation à mettre en place que ces artistes s'engagent à acceuillir des petits groupes d'enfants dans leur locaux ; cela permettrait que tout le monde puisse s'approprier la culture si chère à nos gens de gauche !

  • janaliz le jeudi 30 juil 2015 à 11:21

    Le risque de pédophilie est omniprésent dans l'esprit de tous les responsables de centres. Là, la mairie devra faire en sorte d'exercer un contrôle. L'idée paraît saugrenue mais elle est loin d'être idiote... et elle pourrait être étendue ou creusée...

  • frk987 le jeudi 30 juil 2015 à 10:46

    Et puis on tombera sur un pédophile et l'on aura tout gagné....ces intermittents ras le bol, qu'ils bossent comme tout le monde, sans subventions.

  • M5054720 le jeudi 30 juil 2015 à 09:53

    Photographe d'ART du pipot à la charge des contribuable QUEL SCANDALE et payer à rien faire pendant12 mois .

  • M1084720 le jeudi 30 juil 2015 à 09:36

    Ce qui est cocasse, c'est que ceux qui se plaignent sont ceux qui bénéficient d'avantages financés par ceux qui bossent!

  • M4484897 le jeudi 30 juil 2015 à 09:33

    Et ce devrait être la réglé pour tous les "intermittents du spectacle" en contrepartie des allocs de chômage!

  • M8129092 le jeudi 30 juil 2015 à 09:30

    il est vrai que ce n'est pas aux contribuables locaux de financer en partie ces loyers

  • xk8r le jeudi 30 juil 2015 à 09:20

    Bin oui, il faut bien bosser un peu dans la vie. photographe d'art !!!! LOL tu bosses ou tu dégages..........

  • M4484897 le jeudi 30 juil 2015 à 09:16

    Donnant-donnant un service en échange d'un avantage, souvent indu, il n'y a pas de quoi se révolter. Moins de deux cent euros de loyer pour quatre vingt mètres carrés j'en connais beaucoup qui ne protesteraient pas et accepteraient d'emblée le marché