Frein sur les exportations indiennes de coton

le
0

(Commodesk) Le gouvernement indien a tranché : il n'y aura pas de quotas d'exportations supplémentaires pour le coton cette saison. L'Inde produit 13 millions de balles de plus qu'elle n'en consomme, mais préfère approvisionner son industrie, plutôt que les concurrents chinois.

Le débat opposait le ministère du Commerce, qui protège le secteur du textile, et le ministère de l'Agriculture, représentant les planteurs et les négociants. Ces derniers ont tout à gagner à vendre plus à l'export, et y ont été incités ces derniers mois par la flambée des prix. Mais cela dessert l'industrie locale.

Le ministère du Commerce contingente les exportations de coton brut, et ne les autorise que par la route, vers les pays frontaliers de l'Inde. Or, les acheteurs chinois ne passent pas par les cols de l'Himalaya, puisque leurs usines se situent sur les côtes.

Les négociants obtiennent le feu vert pour les seuls contrats déjà signés, portant sur deux millions de balles, d'une valeur de 70 milliards de roupies (un milliard d'euros).

L'industrie textile gagne la manche sur un deuxième tableau, la constitution d'un stock national d'un million de balles, qui va contenir les prix, sur une base de 4500 roupies (67 euros) le quintal.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant