Freeport envisage l?introduction en bourse de Grasberg

le
0

La compagnie américaine Freeport-McMoran étudie la possibilité d'introduire en bourse Freeport Indonesia, qui exploite la mine d'or et de cuivre de Grasberg. Il s'agit de l'une des solutions envisagées pour se conformer à la nouvelle législation minière indonésienne, mais pas la seule, a expliqué vendredi 4 juillet un dirigeant de la multinationale à la presse indonésienne. Il n'a cependant pas précisé sur quelle bourse serait cotée l'entreprise. 

En début d'année, l'Indonésie a annoncé une réforme des droits miniers, qui prévoit notamment que les compagnies qui opèrent dans leur pays devront être majoritairement détenues par des investisseurs locaux après dix ans d'activité. Or, Freeport possède 90,64% de sa filiale indonésienne, les 9,36% restant étant la propriété de l'Etat indonésien.

Les contrats de propriétés courent jusqu'en 2021 et Freeport est actuellement en train de négocier avec les autorités pour les modifier, afin de se conformer à la nouvelle législation. Selon la firme américaine, une introduction en bourse permettrait de céder les parts en toute transparence.

Grasberg, première mine d'or au monde et deuxième pour le cuivre, a été le théâtre d'un vaste mouvement social à l'automne 2011, qui a paralysé les activités pendant plus de trois mois.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant