Free reste rentable, malgré le lancement du mobile

le
0
Il a conquis 5,2 millions de clients mobile en un an et créé plus de 1 000 emplois en France en 2012.

Après son lancement tonitruant dans le mobile, Free reste l'un des opérateurs les moins endettés d'Europe et conserve une structure financière très solide. Un tour de force permis grâce à la rentabilité de son activité fixe, où le chiffre d'affaires moyen par abonné atteint 36 euros mensuels. Le résultat net du groupe est certes en repli de 26 %, à 187 millions d'euros, mais il reste largement positif.

L'action Iliad, maison mère de Free, a atteint un nouveau record à l'annonce de ces résultats meilleurs qu'attendu, et fini en hausse de 5,21 %, à 157,50 euros.

Tout en ayant recruté plus de 5,2 millions d'abonnés dans le mobile, soit 8 % de part de marché, le groupe affiche un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en hausse de 11 %, à 921 millions d'euros. D'une part, il a réussi à maintenir ses pertes de démarrage dans le mobile à 46 millions d'eu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant