Free plombe la rentabilité des autres opérateurs mobiles

le
0
L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) dévoile une vaste étude sur les effets de l'arrivée Free Mobile. Si le chiffre d'affaires, les investissements et l'emploi ont été préservés dans le secteur, Orange, SFR et Bouygues Telecom ont perdu 1,6 milliard d'euros de résultat brut.

On avait beaucoup reproché au régulateur des télécoms et aux pouvoirs publics de n'avoir pas suffisamment anticipé l'impact économique et social de l'arrivée de Free Mobile.

Un an après, l'Arcep a entrepris une vaste étude sur les effets du tsunami Free. Premier constat édifiant: l'arrivée de Free n'a pas eu d'impact sur le chiffre d'affaires du secteur. «Hors effet des mesures concernant les terminaisons d'appel, le chiffre d'affaires 2012 du secteur est resté stable, à 41 milliards d'euros. La baisse des prix du mobile de 6,5 % a été totalement compensée par la hausse des volumes de voix, SMS et données», explique Jean-Ludovic Silicani.

Côté profitabilité, la photo e...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant