Free Mobile se lance à son tour dans la 4G en cassant les prix

le
0
Free Mobile se lance à son tour dans la 4G en cassant les prix
Free Mobile se lance à son tour dans la 4G en cassant les prix

Xavier Niel a de nouveau secoué mardi le secteur des télécoms en annonçant qu'il ajoutait l'accès à la 4G à ses forfaits mobiles et ce pour le même tarif, alors que ses concurrents espéraient avec cette nouvelle technologie regagner de la valeur face à la baisse généralisée des prix depuis le lancement de Free Mobile.Free Mobile, filiale d'Iliad, a ajouté mardi la téléphonie de quatrième génération (4G) à ses forfaits, tout en maintenant ses prix à 19,99 euros/mois ou à 15,99 euros/mois pour les abonnés à la "box" de l'opérateur."Nous positionnons la 4G à son juste prix", a indiqué à l'AFP le directeur général d'Iliad Maxime Lombardini.Le groupe assure dans le communiqué annonçant cette nouveauté que cette offre "divise par cinq le prix proposé sur le marché pour ce type de forfait", c'est-à-dire sans engagement.La 4G, lancée cette année en France, permet d'accéder à l'internet mobile avec des débits comparables à ceux offerts par la fibre optique. C'est un rude coup pour les concurrents, qui espéraient grâce à la 4G contrebalancer la baisse générale des prix qu'ils subissent depuis l'arrivée de Free Mobile début 2012.Mais en plus de casser les prix, Free Mobile va donner à ses clients l'accès à un volume de données de 20 gigaoctets quand Orange propose 6 giga maximum, SFR 9 giga et Bouygues Telecom 16 giga."Free reste fidèle à sa promesse avec une offre simple, complète et sans engagement au meilleur prix", tout en offrant "toujours plus pour le même prix", a encore souligné M. Lombardini.L'annonce a fait aussitôt dégringoler les concurrents d'Iliad en Bourse. Vers 12H15, Orange reculait de 3,77% à 9,17 euros, Bouygues de 2,54% à 27,01 euros et Vivendi (SFR) de 2,23 % à 18,21 euros, quand Iliad cédait juste 0,89% à 171,70 euros."L'argument de la valeur ajoutée en terme de qualité des opérateurs historiques tombe à l'eau et le patron de Free, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant