Free et Bouygues lancent une offensive contre les surfacturations en Europe

le
0

Les opérateurs anticipent la décision de Bruxelles de réduire les surcoûts (le roaming) qui frappent les appels ou les SMS émis depuis les pays européens.

Free et Bouygues Telecom se rendent coup pour coup. Hier, Free a lancé une offensive contre les surfacturations des communications passées depuis un pays étranger (le roaming).

Free a annoncé que les appels depuis l'Italie sont désormais compris dans son forfait à 19,99 euros (15,99 euros pour les abonnés Freebox). L'abonnement inclut en illimité les appels et les SMS vers la France métropolitaine et l'Italie, depuis ce pays, ainsi que les communications reçues et l'Internet mobile, en 3G et jusqu'à 3 Go (le ­débit est réduit au-delà). Free ­proposait déjà ce type de service pour le Portugal et les Antilles françaises. L'opérateur ne fait pas pour autant un chèque en blanc à ses clients: pour en bénéficier, il faut être abonné Free depuis au moins 60 jours et l'offre est limitée à 35 jours par année c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant