Free casse le marché en proposant la 4G au prix de la 3G

le
1
FREE INCLUT LA 4G DANS SON FORFAIT MOBILE SANS EN RELEVER LE PRIX
FREE INCLUT LA 4G DANS SON FORFAIT MOBILE SANS EN RELEVER LE PRIX

PARIS (Reuters) - Free a annoncé mardi qu'il facturerait la 4G dans son forfait mobile au même prix que la 3G, espérant ainsi couper l'herbe sous le pied de ses concurrents, qui tentent de restaurer leurs marges en proposant des offres plus coûteuses pour accéder au très haut débit mobile.

Dans un communiqué, la filiale mobile du groupe Iliad précise que son forfait sans engagement incluant la 4G sera maintenu au prix pratiqué jusqu'à présent pour la 3G, à savoir 19,99 euros par mois ou 15,99 euros par mois pour les abonnés à sa Freebox.

Les trois concurrents de Free sur le marché français, Orange, Bouygues Telecom et SFR, filiale du groupe Vivendi, ont massivement investi pour développer leurs réseaux 4G dans l'espoir de capitaliser sur leur avance par rapport à Free, dernier né des opérateurs mobiles.

Vers 10h00, le titre Iliad affichait une légère baisse (-0,23% à 172,85 euros) tandis que les actions de ses concurrents accusaient le coup. Orange (-3,4% à 9,20 euros) enregistrait ainsi la plus forte baisse du CAC 40, tandis que Bouygues perdait 0,6% et Vivendi 1,0%.

FREE ATTENDU AUSSI SUR LES OFFRES SUBVENTIONNÉES

Les investisseurs s'interrogent toutefois sur la capacité de Free à proposer un réseau suffisamment dense dans le très haut débit mobile, le groupe ayant été jusque là particulièrement discret sur le déploiement de ses antennes 4G.

"Les récents contacts avec Free ne permettaient pas de s'attendre à une annonce de ce genre, qui nous semble avant tout défensive, ce n'est donc pas si positif que ça", observe un intervenant basé à Paris.

"Ce qui est surprenant c'est que son fondateur, Xavier Niel, avait dit qu'il attendrait d'avoir une couverture suffisante pour lancer son offre. Ce n'est sûrement pas le cas. Il s'agit certainement plutôt d'entretenir la confusion qui règne aujourd'hui sur la 4G en France", observe-t-il.

Après Orange et Bouygues Telecom, SFR a dévoilé en septembre sa nouvelle grille tarifaire dont l'offre d'entrée de gamme donnant accès à la 4G s'affiche au prix de 34,99 euros par mois, sans mobile inclus.

La 4G donne accès sur le mobile à des débits comparables à ceux du fixe et permet notamment de charger très rapidement des vidéos.

Free est également très attendu sur un second front, celui des offres subventionnées, qui permettent aux consommateurs d'acquérir à prix réduit des smartphones souvent coûteux en échange d'un engagement sur 12 ou 24 mois.

Jean-Michel Bélot, avec la contribution d'Alexandre Boksenbaum-Granier et de Noëlle Mennella, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • uran le mardi 3 déc 2013 à 12:47

    Facile d'être moins cher, il suffit de ne pas investir et de parasiter les investissements des autres.