Frédérique Bredin : « Le cinéma français doit être plus transparent »

le
0
VIDÉO - La présidente du CNC, est l'invitée du « Buzz Média Orange-Le Figaro ». Elle fait le point sur l'avenir du septième art.

Le FIGARO. - Après deux années fastes, le cinéma français a la gueule de bois. La fréquentation des salles baisse, la part du film français est faible et la polémique fait rage sur le coût des œuvres. Le tableau est noir?

Frédérique BREDIN. - Le modèle économique du cinéma français reste viable, même si certaines années sont meilleures que d'autres et que l'exploitation des films ne s'arrête pas à la salle. C'est une industrie de prototype avec quelques grands succès très rentables, beaucoup de films qui équilibrent leur budget dans la durée et d'autres qui n'ont pas rencontré leur public. Mais aujourd'hui, il est important de réfléchir au mode de financement du cinéma à cinq et dix ans, en intégrant la révolution numérique. Aurélie Filippetti a réuni des assises du cinéma et René Bonn...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant