Fredericks mis en examen dans l'enquête sur l'attribution des JO à Rio

le
0
    PARIS, 3 novembre (Reuters) - L'ancien sprinter namibien 
Frankie Fredericks a été mis en examen à Paris dans le cadre de 
l'enquête sur des soupçons de corruption liés à l'attribution 
des Jeux olympiques de Rio en 2016, a-t-on appris vendredi de 
source proche du dossier. 
    Actuel membre du Comité international olympique (CIO), il 
été mis en examen jeudi soir pour corruption passive et 
blanchiment de corruption à l'issue de son audition par un juge. 
    Le Parquet national financier a ouvert une enquête sur 
l'attribution en 2009 des JO à Rio. 
    Les enquêteurs soupçonnent six membres actuels ou passés du 
CIO, parmi lesquels le Namibien Frankie Frederiks et le 
Sénégalais Lamine Diack, ex-président de la Fédération 
internationale d'athlétisme (IAAF), d'avoir touché des 
pots-de-vin en échange de votes pour l'attribution d'événements 
sportifs. 
    La police fédérale brésilienne a annoncé le 5 septembre  
avoir perquisitionné le domicile de Carlos Arthur Nuzman, 
président du comité d'organisation des Jeux olympiques de Rio. 
 
 (Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant