Frédéric Joachim, cet inconnu qui défend Jean-Marie Le Pen

le
0
Frédéric Joachim, cet inconnu qui défend Jean-Marie Le Pen
Frédéric Joachim, cet inconnu qui défend Jean-Marie Le Pen

Anonyme, il avait répondu, un jour de février 2013, à la Voix express de notre journal. « Quelles sont vos astuces pour être à l'aise au travail ? » Frédéric Joachim parlait de son bureau en acajou, de son goût pour le thé. Juillet 2015. Les projecteurs se braquent sur son cabinet d'avocat du IXe arrondissement de Paris. A 50 ans, ce pénaliste originaire de Bordeaux (Gironde) défend Jean-Marie Le Pen contre le FN.

Au sein du parti, personne ne semble connaître celui qui a permis au patriarche de retrouver son statut d'adhérent et de faire annuler le congrès. « Jamais vu », lâche Wallerand de Saint-Just, l'avocat historique du Front. « Je ne vois vraiment pas qui c'est », assure Gilbert Collard, député RBM ( Rassemblement Bleu Marine) du Gard et avocat médiatique. Ni militant ni sympathisant, confirme l'intéressé.

«Sphère amicale»

Frédéric Joachim n'a guère plaidé d'affaires retentissantes, excepté en octobre 2011. Il défend alors l'un des deux détenus poursuivis pour avoir revendiqué la paternité de Zohra, la fille de Rachida Dati. Dieudonné, qui connaît l'un d'eux, est là. « C'est la première fois que je le voyais. Il avait fait un truc assez rigolo », se souvient Frédéric Joachim, qui assure toutefois ne « pas particulièrement » fréquenter le polémiste proche de Jean-Marie Le Pen.

L'avocat a rencontré l'ex-patron du FN via une amie commune. Ces dernières années, ils se sont vus lors « d'occasions informelles et non politiques ». Il ne veut pas en dire plus sur cette « sphère amicale ». Suspendu du parti par sa fille Marine, le vieux chef a contacté l'avocat fin mai. Celui-ci accepte assez vite de le représenter. Il trouve « révoltant » de voir Jean-Marie Le Pen « attaqué de toutes parts ». Et juge que « Marine Le Pen a vendu l'âme du FN ». Les deux hommes ont « un minimum d'idées communes ». « Le Pen n'est pas quelqu'un qui va confier sa défense ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant