Frédéric Antonetti regrette les occasions gâchées contre l'OM

le
0

Forcément déçu d'avoir concédé le nul à la 96eme minute à Marseille, l'entraîneur du LOSC Frédéric Antonetti veut retenir la qualité de jeu de son équipe, qui s'est créée beaucoup d'occasions.

Frédéric Antonetti, avez-vous quelques rancoeurs envers vos joueurs, qui ont concédé le match nul (1-1) à la 96eme minute face à des Marseillais en difficulté ?
Non, des rancoeurs jamais, car ils ne font pas exprès. Après, j’ai une analyse, et il faut bien analyser les choses telles qu’elles se sont passées. Il y a des erreurs. Il y a des regrets de ne pas avoir marqué le deuxième but. Dans un match, il y a des occasions, des situations... Il faut que ça serve de leçon pour la suite. On perd beaucoup de points en route. C’est vraiment dommage, car je pense qu’on pourrait être déjà beaucoup mieux classé. Il faut retenir la leçon et se projeter vers l’avenir. Le match et la dernière minute, on ne va pas les refaire. Il y a de la déception, de la frustration. Mais malgré tout, on vient de faire deux matchs, contre Bordeaux (victoire 5-1 en Coupe de la Ligue) et Marseille, pas trop mal pour une équipe qui est quatorzième. Il faut aussi être positif dans tout ça. Physiquement, on était quand même émoussé, dans le dernier quart d’heure, beaucoup de joueurs ont demandé à sortir. Mais c’est vrai qu’à 11 contre 10, la frustration est encore plus grande.

Comment était le vestiaire après le match ?
Très abattu, très déçu, et un petit peu en colère aussi. En colère contre eux-mêmes. C’est aussi simple que ça, parfois on est en colère contre soi. On avait le match en mains. En deuxième mi-temps, je ne me rappelle pas une situation dangereuse de Marseille. Nous, on en a, et on les a gâchées. Il n’y a pas que des occasions, il y a des situations où on ne fait pas les bons choix. Il y avait vraiment de la place pour gagner, on le savait avant le match, même si je craignais un petit peu la fraicheur physique.

Allez-vous vous servir de cette frustration pour préparer les prochains matchs (réception de Caen et Rennes, ndlr) ?
Il faut toujours trouver des ressorts. Si la frustration qu’on a ce soir, ça peut servir à transformer en motivation très grande lors des deux prochains matchs, ça sera bien.

Avec ce nouveau match nul, le LOSC n’avance pas beaucoup...
J’avais dit depuis le début qu’on ne s’en sortira qu’à moyen terme. On voudrait tous s’en sortir très vite. Mais il y a un calendrier, des matchs qui se déroulent, des épisodes... On a des progrès à faire et on va continuer à travailler pour progresser. On a une équipe qui tient la route, on le sait, mais aujourd’hui, on est encore 14eme (13eme avant les matchs de samedi, ndlr). On ne grimpe pas beaucoup, et surtout on ne fait pas d’écart avec le premier relégable (4pts sur Montpellier, ndlr), donc il y a toujours cette épée de Damoclès sur notre tête.

Rio Mavuba a été aligné dans un rôle différent, qu’en avez-vous pensé ?
Je pense qu’il a les qualités pour aller chercher, pour aller presser, c’est ce qu’il a très très bien fait. Je crois qu’il les a beaucoup gênés. Rio a une qualité de harcèlement quand les milieux de terrain ne sont pas dans le confort, c’était intéressant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant