Fred Perry, une marque prisée des extrêmes

le
0
L?étudiant mortellement blessé par un groupe de skinheads d'extrême droite sortait d'une vente privée de vêtements dont Fred Perry. Cette dernière est la marque fétiche des skinheads d'extrême droite et d'extrême gauche.

Mercredi soir, Clément Méric, militant antifasciste de 18 ans, est mort des coups portés par un groupe de skinheads d'extrême droite. L'étudiant sortait d'une vente privée de vêtements notamment griffés Fred Perry et Ben Sherman (mais également Ipanema, American Vintage, Jago ou Barbour). La mention des deux enseignes britanniques n'est pas neutre: elle explique la rencontre entre deux univers que tout semble opposer, à l'exception de leurs codes vestimentaires. Les polos Fred Perry sont en effet prisés à la fois par les militants antifascistes et par ceux d'extrême droite.

Rien ne prédestinait pourtant la marque représentée par une couronne de lauriers à devenir le symbole d'une pensée politique. Après trois victoires à l'US Open et Wi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant