Fred Advice : " J'avais dit à Rennes de signer Ribéry"

le
0
Fred Advice : " J'avais dit à Rennes de signer Ribéry"
Fred Advice : " J'avais dit à Rennes de signer Ribéry"

Frédéric Advice a connu Franck Ribéry en centre de formation, mais pas le même destin. Après des matchs amicaux avec les pros viennent CFA, League One, Serie C... pour finir formateur et recruteur. À 32 ans, Fred connaît l'antichambre du professionnalisme. Un regard éclairant.

Comment s'est passée la formation pour toi ? J'ai commencé le foot à l'ASS Sarcelles, pendant 7-8 ans. À 14 ans, j'ai été détecté par le LOSC, j'y suis arrivé en 98. J'avais eu des contacts à Lens, Nantes, Auxerre, mais c'est à Lille qu'il y avait le meilleur feeling. J'ai fait toute ma formation là-bas, jusqu'en 2004 : 15 nationaux, 17 nationaux, équipe de France U18, réserve, quelques matchs amicaux avec les pros, sous Puel. C'était l'époque Pichot, Rafael Schmitz, Bodmer, Benoît Cheyrou... D'ailleurs, quand je joue contre Mons, Chalmé venait d'arriver, on jouait au même poste, et j'entre à la mi-temps et lui non, tu sens qu'il n'était pas content (sourire). Avant, on avait été finalistes de la Gambardella avec Jean-Noël Dusé, ça faisait 40 ans que Lille n'était pas arrivé là. C'était un mec visionnaire, qui faisait il y a 15 ans ce que tu as maintenant, avec du jeu, du jeu, du jeu.
Mais il y a un moment où ça a coincé... Dans la tête de tout le monde, j'étais le futur pro, mais à un moment donné... C'est pas que tu prends la grosse tête, mais tu tombes dans une certaine facilité, on te caresse dans le sens du poil. Et toi, t'es indépendant, tu sors du centre, tu touches 3 000 € par mois à 17 ans... T'es jeune, tu vas faire un peu la fête, comme tout le monde quoi ! Sauf que tu dois être performant, et qu'à force, t'es un peu moins bien. Et dans les clubs pros, on va te mettre une petite tape dans le dos en disant " attention ", mais ils vont pas être derrière et t'accompagner. Si t'es pas bien, ils te l'ont dit une fois, tant pis pour toi, derrière y en a qui travaillent. Ça correspond à Cabaye, Debuchy, 1 ou 2 générations en dessous de moi, qui à un moment donné ont explosé. Mais au moment où tu te rends compte de tout ça, il est trop tard. Moi, peut-être que j'ai pas fait les choses pour être pro. Au mois d'avril 2004, j'avais 20 ans, et au moment du bilan, ils te disent " Écoute Fred, on va pas te conserver ". Pas parce que t'as pas les qualités ! Si t'as fait le cursus, c'est qu'elles sont là. Mais c'est une histoire d'homme, ça dépend d'une personne, le mec qui est à la tête de l'équipe pro. Si tu corresponds à sa philosophie, à son profil de joueur, tu signes. Sinon, tu signes pas. Ce moment-là, c'est le moment charnière. Par rapport à un autre mec qui signe, tu prends un autre chemin, et il est…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant