Frêche, un provocateur en série

le
0
VIDÉOS - Coutumier des dérapages verbaux, Georges Frêche a fini par être exclu du Parti socialiste en 2007. Extraits.

Sur la Seconde Guerre mondiale

Lors de l'inauguration, samedi 23 janvier, de son local de campagne pour les régionales, le président sortant du Languedoc-Roussillon s'en prend au délégué régional de la Cimade, venu manifester contre l'implantation de l'entreprise Agrexco (une entreprise israélienne) à Sète. Des propos rapportés par Montpellier journal: «Et je dis à mon ami le pasteur Nuñez qui mène cette manifestation, qu'il me laisse le souvenir des luthériens qui ont voté Hitler en Allemagne en 1933. Il ne faut pas se tromper de combat.»

Equipe de France de football

«Dans cette équipe, il y a neuf blacks sur onze. La normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais là, s'il y en a autant, c'est que les blanc sont nuls (…) J'ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze Blacks. Quand je vois certaines équipes de foot, ça me fait de la peine», déclare-t-il lors d'une réunion, le 14 novembre, selon Midi Libre.

Harkis

«

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant