Fraudes : la RATP réclame une hausse des amendes

le
0
Le président de la RATP, Pierre Mongin, juge que le montant des amendes n'est pas assez dissuasif. » La fraude coûte 400 millions d'euros à la SNCF et la RATP

Pour dissuader les franchissements sauvages de tourniquets dans le métro ou la montée dans le bus sans titre de transport, le PDG de la RATP mise sur une augmentation du montant des amendes: «Nous sanctionnons de manière trop modeste les fraudeurs, juge Pierre Mongin. Je vais réclamer à l'État une hausse des montants qui rendrait ces infractions plus dissuasives surtout pour les récidivistes».

A l'heure actuelle, il existe à la RATP trois niveaux d'«indemnités» à régler en cas d'infractions: la moins chère, 30 euros, sanctionne un billet à tarif réduit sans carte de réduction, un titre de transport non validé. Le deuxième niveau, 45 euros, concerne l'absence de titre de transport ou bien un titre périmé, la présentation d'une carte appartenant à un tiers... Enfin, plus grave, le franchissem...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant