Fraude : ils roulent pour Uber au black

le , mis à jour à 08:36
11
Fraude : ils roulent pour Uber au black
Fraude : ils roulent pour Uber au black

Les huissiers défilent chez Antoine*. Télé, canapé, meubles... Depuis quelques semaines, petit à petit, au gré des saisies, sa vie sociale s'évanouit. Ce sont aujourd'hui les banques qui se remboursent. Demain, dans quelques jours, il le sait, le fisc et les Urssaf taperont, à leur tour, à sa porte. Car ce chauffeur francilien de VTC (véhicule de transport avec chauffeur) a joué avec le feu. « J'ai travaillé pendant quatre ans pour Uber. Mais, de l'été 2015 au printemps 2016, au moment où j'ai été pris en faute, je n'ai déclaré aucune activité au fisc et aux Urssaf. Rien du tout, alors que je continuais de conduire douze heures par jour », raconte ce jeune Francilien.

 

Lorsque les clients payaient leur course sur l'application Uber, cette plate-forme lui reversait la somme, amputée d'une commission de 20 %. Antoine, lui, installé comme autoentrepreneur, ne déclarait de son côté aucune activité aux autorités. En croisant les doigts pour ne pas avoir de contrôle. Une technique qui, selon Antoine, est très répandue chez les chauffeurs d'Uber. Carburant, location des rutilantes berlines, entretien... « Les charges fixes étaient trop importantes. Les prix pratiqués par Uber ne me permettaient pas de travailler en étant déclaré », raconte-t-il.

 

Des prix écrasés

 

Notamment depuis une baisse de prix qui a eu lieu en fin d'année dernière. « Avant, une bonne journée, je pouvais faire 250 € de chiffre d'affaires. Depuis la baisse de prix, pour le même travail, je ne touchais plus que 150 € », souligne ainsi Antoine, qui fait le décompte : « Enlevez les 20 % de commission pris par Uber, soit 30 €, puis 90 € de frais fixes directement liés à la voiture. Il reste au final 30 €. » Insuffisant pour manger, payer les dépenses de la vie quotidienne (loyer, etc.) et... une trentaine d'euros de charges sociales. Il s'est donc arrangé avec ces dernières. Avant de sombrer.

 

De ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot il y a 3 mois

    Hors de France, avec un IR a 13%, ben faut payer 15,000 par an d'assurance sante par membre de la famille, faut cotiser soi meme a la retraite (pour le minimum de retraite publique en France c'est 1600 euros par trimestre + complementaires). C'est pas la faute de la France, c'est juste qu'on peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Il aurait commence avec une Hyndai il aurait pu vivre correctement.

  • stricot il y a 3 mois

    tout a fait d'accord avec dotcom1. Ce mec a fait n'importe quoi: j'achete a credit une berline, et je rembourse le credit avec mes revenus d'Uber... Ah ben oui mais pour n'importe qui on s'achete une berline si on a les moyens APRES IMPOT SUR LE REVENU. Si je prends mon salaire brut de France je pouvais m'acheter une berline tous les 6 mois, sauf qu'il y a le chomage, la secu, la retraite, les diverses cotisations, plus 40% d'IR. Donc faut economiser un moment pour la berline. CQFD.

  • gl060670 il y a 3 mois

    le black est le sport quotidien favori des français !! plus de black plus de charges et d’impôts, Je préconise moins d’impôts et de charge et abolition du black. Il faut juste du courage politique pour prendre les bonnes décisions.

  • alain95 il y a 3 mois

    Franchement s'il ne lui restait que 30€ a la fin de la journée il ne serait pas imposable. alors je ne vois pas pourquoi il ne déclare pas ses gains aux impôts. De qui se moque t'il ?

  • dotcom1 il y a 3 mois

    C'est ce qui arrive à ceux qui fraudent, tôt ou tard on paye. Maintenant, imaginez la vie des gens honnêtes qui bossent ET payent leurs impôts.

  • SuRaCtA il y a 3 mois

    Conclusion si une personne dynamique et volontaire prête à travailler plus de 8h par jour souhaite réusir, ce n'est pas en France qu'il faut le faire...

  • ZvR il y a 3 mois

    /Le seul gagnant au final aura été uber, qui a encaissé ses comms pendant que les chauffeurs se faisaient rincer et les clients qui auront profité des prix cassés.

  • mucius il y a 3 mois

    Irresponsable! Cette expérience déplaisante s'imprimera dans son cerveau et le rendra plus méfiant. Au plus c'est désagréable et stressant au mieux ça s'imprime dans le cerveau. Enrichi de cette expérience, il sera donc plus fort pour tirer sa part du gâteau sur la grande scène de la vie.

  • s.thual il y a 3 mois

    Les mêmes qui pleurer ont que la vraieme assistance et la sécurité auront disparue dans peu de années. .mais il voudront être les premiers à être secourus.

  • bobded il y a 3 mois

    C'était prévu UBER fera plus de pauvre que de riche