Fraude fiscale : trois ans et demi ferme pour le président du Bayern Munich

le
0
Fraude fiscale : trois ans et demi ferme pour le président du Bayern Munich
Fraude fiscale : trois ans et demi ferme pour le président du Bayern Munich

Trois ans et demi de prison ferme ont été prononcés ce jeudi à l'encontre président du club de football Bayern Munich poursuivi pour fraude fiscale. «Monsieur Hoeness est condamné à une peine de prison ferme de trois ans et six mois pour sept cas graves de fraude fiscale», a annoncé le juge du tribunal de Munich, dans le sud de l'Allemagne, au quatrième jour de son procès.

Le Parquet de Munich avait requis jeudi cinq ans et demi de prison ferme contre Uli Hoeness, 62 ans, accusé d'avoir fraudé le fisc de plus de 27 millions d'euros, l'un des plus gros scandales dans le sport allemand. Le président du club vainqueur de la Ligue des champions 2013 risquait  jusqu'à 10 ans de détention après ses aveux. Les tribunaux allemands prononcent habituellement des peines de prison ferme pour les fraudes dépassant le million d'euros, et le juge qui préside le procès est réputé impitoyable.

Le procureur n'avait pas retenu «l'auto-dénonciation» qui aurait pu lui éviter une peine de prison. «Les conditions ne sont pas réunies», a jugé le procureur, Achim von Engel, alors que la défense avait fait valoir que Hoeness s'était lui-même dénoncé au fisc l'an dernier. Le président du Bayern Munich, Uli Hoeness, jugé depuis lundi pour fraude fiscale, a reconnu mercredi qu'il devait plus de 27 millions d'euros au fisc, rendant plus probable une condamnation à de la prison jeudi.

«La défense tient les chiffres (présentés par les services fiscaux bavarois, ndlr) pour pertinents, nous n'avons rien à contester», avait indiqué son avocat, Hanns W. Feigen, lors de la troisième journée d'audience devant un tribunal de Munich (sud).

Le montant de la fraude imputée n'a cessé de grimper depuis l'ouverture du procès.

L'acte de renvoi ne mentionnait «que» 3,5 millions d'euros d'impôts non acquittés, puis à l'ouverture la défense a admis que la dette de Hoeness était d'au moins 18,5 millions d'euros, et mardi une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant