Fraude fiscale : Thomas Thévenoud, poursuivi par Bercy, va «se battre»

le , mis à jour à 22:45
5
Fraude fiscale : Thomas Thévenoud, poursuivi par Bercy, va «se battre»
Fraude fiscale : Thomas Thévenoud, poursuivi par Bercy, va «se battre»

L'affaire Thévenoud revient sur le devant de la scène. Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur le plus brièvement en poste de la Ve République, puisque resté sept jours à son ministère avant de devoir démissionner, pourrait être jugé pour fraude fiscale.

Le Monde a révélé ce lundi matin que la commission des infractions fiscales (CIF) avait transmis une plainte de Bercy pour fraude fiscale contre Thomas Thévenoud et son épouse, ancienne chef de cabinet de Jean-Pierre Bel, alors président du Sénat. Le parquet de Paris doit maintenant décider s'il poursuit ou non la procédure pour sanctionner leur absence de déclaration de revenus pendant plusieurs années, et de nombreux impayés auprès de créanciers privés.

Thomas Thévenoud a réagi ce lundi, dénonçant «une volonté manifeste d'acharnement» alors qu'il «ne doit plus un centime à l'administration fiscale», ayant «tout régularisé depuis septembre dernier». «Il y a deux poids deux mesures: au moment où on régularise en catimini des milliers de comptes cachés à l'étranger, on poursuit quelqu'un comme moi qui n'a jamais eu de comptes à l'étranger, ni de revenus cachés», s'agace-t-il.

Thévenoud veut «restaurer l'honneur de sa famille»

Dans une interview à paraître ce mardi dans Libération, le député de Saône-et-Loire assure ne pas vouloir en rester là. Refusant «qu'on se rachète une morale à bon compte sur (s)on dos»,il assure avoir appris la plainte de la CIF par une lettre avec accusé de réception à La Poste «dix minutes» avant l'annonce dans la presse. «Ou c'est une violation du secret de l'instruction et mon avocat fera ce qu'il faut, ou c'est une orchestration politique», juge celui qui entend «aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme».

Autorité administrative indépendante, la CIF doit obligatoirement être consultée par Bercy lorsque l'administration fiscale souhaite poursuivre en justice un contribuable qui a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GEPAPI le mardi 2 juin 2015 à 00:59

    Le pôvre était atteint de "PHOBIE ADMINISTRATIVE" et ne pouvait déclarer ses revenus Et on s'acharne sur lui !!!

  • Pathor le lundi 1 juin 2015 à 23:05

    Comment peut t'on "oublier" de payer ses impôts sur plusieurs années !?

  • Pathor le lundi 1 juin 2015 à 23:04

    "...au moment où on régularise en catimini des milliers de comptes cachés à l'étranger.." !! ah oui, qui ?- surement pas de simples contribuables qui sont lourdement taxés s'ils ont un compte à l'étranger non déclaré .

  • frk987 le lundi 1 juin 2015 à 14:04

    Ah quand même, 6 mois après les faits, pour vous comme pour moi l'affaire eût été close en une semaine !!!!

  • serge537 le lundi 1 juin 2015 à 13:16

    un elu encore un;;;;;;;;; mais ils sont tous corromput ces elus