Fraude fiscale : le Parlement européen vote l'échange automatique de données bancaires

le
0

(AOF) - Le Parlement européen a voté, par 590 voix pour, 32 voix contre et 64 abstentions, pour que les autorités fiscales dans l’Union européenne partagent automatiquement des informations sur les titulaires de comptes bancaires afin de lutter contre la fraude fiscale. Les nouvelles dispositions autoriseraient et contraindraient les autorités fiscales nationales de partager, de façon automatique et avec leurs partenaires dans les autres États membres, des informations comme les soldes des comptes bancaires, les revenus sur les intérêts et les dividendes.

Les liens entre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme, la criminalité organisée et l'évasion fiscale montrent qu'une coopération et une coordination plus étroites entre pays de l'UE est nécessaire, affirme le Parlement dans sa résolution.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant