Fraude à la carte bancaire : plus de 700 000 victimes en 2012

le
0
Fraude à la carte bancaire : plus de 700 000 victimes en 2012
Fraude à la carte bancaire : plus de 700 000 victimes en 2012

La hausse est impressionnante : en 2012, 718 000 ménages se sont déclarés victimes d'au moins un débit frauduleux au moyen de la carte bancaire, soit une hausse de près de 44 % par rapport à 2010, révèle un rapport de l'ONDRP publié ce mardi. 

Au premier semestre 2013, 2,6 % des ménages ont ainsi dit avoir été victimes d'au moins un débit frauduleux sur leur compte bancaire en 2012, contre 1,8% en 2010.

Qui est concerné ?

Une hausse de 44%. En 2010, 500 000 ménages environ se déclaraient victimes d'arnaques à la carte bancaire, contre 718 000 deux ans plus tard.

La moitié seulement déclare. 54 % de ces victimes disent avoir déclaré l'incident à la police ou à la gendarmerie en 2012, ce qui marque une légère hausse par rapport aux enquêtes de 2011. Près de 80 % de ces victimes reconnaissent d'ailleurs déposer une plainte pour obtenir un remboursement du préjudice par leur banque.

Quel est le montant de la fraude ?

Un seul débit frauduleux en moyenne. 68 % des ménages «victimes déclarées» disent avoir subi un unique débit frauduleux sur deux ans, 26 % plusieurs débits.

Inférieur à 300 euros dans 50% des cas. Quant au montant volé, il était inférieur à 300 euros dans la moitié des cas, et supérieur à 1000 euros pour 20 % des victimes.

Comment s'est effectuée la fraude ?

L'auteur a généralement eu accès à des informations confidentielles. 55 % des ménages «victimes déclarées» disent que l'auteur a utilisé leurs informations confidentielles pour procéder à un achat sur Internet.

L'incompréhension. La grande majorité des ménages (60 %) ne sait pas comment l'auteur de l'infraction s'est procuré les informations confidentielles relatives au compte bancaire.

Autre enseignement de cette enquête : près d'un tiers des victimes ont été averties d'une ou de plusieurs opérations sur leur compte par leur banque, alors que 65 % s'en sont aperçu en consultant leurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant