Frappes US contre l'Etat islamique à la frontière turco-syrienne

le
0

MURSITPINAR, 1er octobre (Reuters) - Les avions des Etats-Unis et de leurs alliés ont mené mercredi des frappes en Syrie contre les combattants de l'Etat islamique qui assiègent la ville kurde de Kobani (Aïn al Arab) à la frontière turque, rapportent des témoins. Un journaliste de Reuters présent du côté turc de la frontière a entendu des avions survoler le secteur et vu une colonne de fumée noire s'élever dans le ciel en provenance du sud-est de la ville. Un traducteur du PYD, principal mouvement kurde de Syrie, qui se trouvait à Kobani, a déclaré à Reuters par téléphone que des avions américains avaient touché un village situé à "4 ou 5 kilomètres de Kobani. "Nous avons entendu qu'ils avaient détruit un char" de l'Etat islamique, a ajouté ce traducteur, Parouer Mohammed Ali. Selon Esmat al Cheikh, le commandant des forces kurdes qui défendent Kobani, il y a eu cinq frappes. Il a dit ne pas savoir si elles avaient atteint leurs objectifs. "Les avions continuent à voler au-dessus de nos têtes", a-t-il dit au téléphone. Selon le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée à Londres qui a un réseau de contact en Syrie, les forces kurdes sur la ligne de front ont dit avoir vu les cadavres de combattants de l'Etat islamique. "Des Kurdes ont vu les corps", a dit Rami Abdulrahman. (Ayla Jean Yackley avec Oliver Holmes à Beyrouth; Danielle Rouquié pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant