Frappes US contre Al Nosra et le groupe Khorasan en Syrie

le
0

AMMAN, 20 novembre (Reuters) - Des frappes aériennes américaines sur la ville syrienne de Harem, proche de la frontière turque dans la province d'Idlib, ont tué au moins deux militants du Front al Nosra, mouvement lié à Al Qaïda, rapportent jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et des opposants syriens. C'est la quatrième attaque de ce type contre le Front al Nosra depuis septembre. L'opération a été menée tard mardi soir et annoncée mercredi par l'armée américaine. Les frappes ont notamment détruit un entrepôt du groupe Khorasan, dont des membres prépareraient des attentats aux Etats-Unis et en Europe. Selon des habitants de la région, l'attaque a fait six blessés dans la population civile, parmi lesquels deux femmes et un enfant. Le groupe Khorasan, présenté comme une émanation d'Al Qaïda-Central en Syrie, est constitué de militants étrangers aguerris. Son existence n'a été révélée qu'à la mi-septembre par les autorités américaines. Il regrouperait quelques dizaines d'anciens membres d'Al Qaïda qui opéraient à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan. Ils se sont redéployés en Syrie, non pas pour combattre le régime de Bachar al Assad mais pour recruter et former des agents dans des zones tenues par les rebelles islamistes du Front al Nosra en vue d'opérer à l'étranger. (Suleiman Al-Khalidi; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant