Frappes US au Yémen en représailles à des tirs visant la Marine

le
0
    WASHINGTON, 13 octobre (Reuters) - L'armée américaine a 
lancé des missiles de croisière sur trois radars de la côte du 
Yémen dans des zones contrôlées par les Houthis, une forme de 
représailles après des attaques au missile manquées sur un 
destroyer de la Marine américaine cette semaine, ont annoncé 
mercredi des responsables américains. 
    Les frappes, autorisées par le président des Etats-Unis, 
Barack Obama, représentent la première offensive américaine 
directe contre des cibles Houthis dans le conflit au Yémen. Le 
Pentagone a précisé que les sites radar visés avaient été  
détruits, selon les premiers rapports. 
    "Ces frappes d'auto-défense limitées ont été menées pour 
protéger notre personnel, nos bateaux, et notre liberté de 
navigation dans cet important passage maritime", a dit le 
porte-parole du Pentagone, Peter Cook. 
    "Les Etats-Unis répondront à toute menace future envers nos 
bateaux et notre circulation commerciale de manière adaptée", 
a-t-il poursuivi. 
    La violence s'est intensifiée au Yémen depuis l'attaque 
samedi dernier à Sanaa d'un convoi funéraire et la mort de plus 
de 140 personnes. Les Houthis ont accusé l'Arabie saoudite 
d'être à l'origine de cette attaque, ce que Ryad réfute. 
  
 
 (Phil Stewart; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant