Frappes de l'aviation syrienne sur Rakka, au moins 63 tués

le
1

BEYROUTH, 25 novembre (Reuters) - Au moins 63 personnes, dont la moitié de civils, ont été tuées dans des bombardements de l'aviation syrienne sur la ville de Rakka dans le nord-est du pays, rapporte l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme (OSDH), mardi. Dix avions de chasse de l'armée syrienne ont frappé au moins à dix reprises cette localité devenue un fief de l'Etat islamique (EI), précise Rami Abdoulrahman, responsable de l'OSDH. "La majorité des frappes a eu lieu dans la partie orientale de la ville", a-t-il expliqué. "Au moins 36 des personnes tuées sont des civils. Pour les autres, nous ne sommes pas encore certains qu'il s'agissait de combattants". Les djihadistes de l'Etat islamique ont chassé fin août les dernières forces gouvernementales syriennes encore présentes dans la province de Rakka. Ils ont pris le contrôle de la base aérienne locale et ont fait prisonniers de nombreux soldats qu'ils ont ensuite exécutés. Un membre de l'EI a confirmé les frappes menées par l'aviation syrienne et a précisé qu'elles avaient fait au moins 70 morts. Les forces aériennes gouvernementales ont multiplié leurs opérations en Syrie en profitant des frappes menées par la coalition conduite par les Etats-Unis contre les combattants de l'Etat islamique. (Mariam Karouny; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mardi 25 nov 2014 à 22:04

    Pas de blessé palestinien ? Non ? Alors tout le monde, ONU et ligue arabe compris, s'en moquera