Frappes aériennes syriennes dans la province de Hama

le , mis à jour à 13:07
0
 (Bilan revu en hausse par l'OSDH, précisions) 
    BEYROUTH, 1er septembre (Reuters) - Les forces 
gouvernementales syriennes ont mené jeudi des frappes aériennes 
meurtrières sur des secteurs de la province de Hama 
(centre-ouest) récemment conquis par la rébellion, rapportent 
l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et la 
télévision officielle syrienne.  
    Selon l'OSDH, au moins 25 personnes dont six enfants ont été 
tuées dans des raids effectués au cours de la nuit.  
    La télévision publique syrienne évoque quant à elle des 
dizaines de morts dans des "frappes concentrées" de l'aviation 
gouvernementale contre des "terroristes".  
    Les rebelles syriens ont annoncé mardi la prise de Halfaya, 
une ville-clé de la province, au cours d'une large offensive 
contre les forces du régime qui menace des régions loyalistes à 
l'est du fief de Bachar al Assad, situé dans les montagnes 
côtières de l'ouest du pays.   
    L'OSDH estime que cette offensive est la plus importante 
engagée dans la province de Hama par la rébellion depuis 2014.  
    Les villages au nord de Hama, chef-lieu de la province, sont 
essentiellement peuplés par des membres des minorités chrétienne 
et alaouite.  
    Djaïch al Nasr, l'un des groupes rebelles impliqués dans 
l'offensive, a déploré dans un communiqué diffusé dans la nuit 
la perte de deux commandants et de trois autres combattants lors 
d'affrontements dans la région.  
    Un responsable du groupe insurgé a déclaré que des avions 
russes et syriens étaient impliqués dans ces raids.  
    L'OSDH précise pour sa part que les frappes qui ont coûté la 
vie à 25 personnes visaient une route entre la ville d'Al 
Latamenah et la province d'Idlib (nord-ouest), contrôlée dans sa 
majeure partie par les insurgés.  
    Selon une source militaire syrienne, l'aviation a détruit 
sur cette route des dizaines de véhicules rebelles et tué leurs 
occupants. 
 
 (Tom Perry; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant